Le tatouage au travail : Interdit ou autorisé ?

0
810
tatouage au travail

Aucune loi n’interdit le travail à des personnes tatouées. Cependant, certains métiers sont plus réticents par rapport à ces personnes qui ont des tatouages avec des dessins trop voyants et difficiles à cacher.

Pour le recruteur, une personne qui affiche fièrement son tatouage lors de l’entretien est quelqu’un de moins sérieux. Si vous êtes embauché, le fait que vous avez un tatouage ne peut être un motif de licenciement. Toutefois, vous devez respecter le règlement intérieur de l’entreprise. Si dans celui-ci, il y a que vous ne devez pas montrer votre tatouage, vous devez respecter ce code. Il en est de même pour les piercings et les vêtements trop imposants qui ne semblent pas « professionnels ». Les personnes qui travaillent en relation étroite avec la clientèle sont même soumises à des tenues dans certaines entreprises.

Des tatoueurs de plus en plus sollicités pour leur discrétion

Le nombre de tatoueurs professionnels à considérablement augmenté. Fini les tatouages tribal et autres dessins énormes. Aujourd’hui on privilégie les petits motifs en couleur ou les mini tatoos noir et blanc. Une enquête réalisée auprès de plusieurs tatoueurs professionnels révèle que les zones telles que les cuisses, le dos et le ventre sont les tatouage homme les plus sollicités pour faire un tatouage discret et invisible aux yeux du recruteur.

Si vous avez un tatouage alors, il est préférable de le cacher surtout s’il est trop voyant. Un dessin très extravagant peut déstabiliser la clientèle et ceci peut ne pas plaire à votre employeur. Si vous restez dans la cuisine pour travailler, votre employeur ne sera pas trop exigeant. Ce qui n’est pas le cas avec le serveur. Il devra respecter la clientèle et cette dernière ne sera pas toujours très admirative devant votre tatouage imposant, très visible, voyant, avec un contenu choquant ou agressif.

Une fois embauché, l’employeur peut trouver un moyen pour vous mettre à la porte si vous ne respectez pas le règlement interne. Même si l’employé poursuit son employeur pour licenciement abusif, ceci n’est pas considéré par la Cour de cassation. Il est alors préférable de cacher au maximum vos tatouages lorsque vous allez au travail et respecter le règlement intérieur de l’entreprise. Ceci évitera les litiges et sera avantageux pour les deux parties.